Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoires naturelles

Petite ballade le long du Lisenthal (un ruisseau affluent de la Zinsel du Nord), dans le parc naturel régional des Vosges du Nord, près de Zinswiller et ascension du Falkenberg…

Je gare ma petite fiat 500 à l’entrée de la route qui mène à l’étang du Lisenthal, il est 8h du matin. J’y étais allé en espérant croiser des couleuvres à collier (Natrix natrix) près de cet étang calme et reculé… Mais, grande surprise, j’y ai observé deux Coronelles lisses (Coronella austriaca), un petit serpent qui n’est pas vraiment rare dans les Vosges du nord mais pas facile à observer car timide et bien camouflé ! En marchant au bord de la route j’entend un animal se déplacer dans les feuilles : un lézard ? Je regarde et je vois, le corps brun très allongé : une Coronelle… D’assez belle taille… Difficile malheureusement de faire des photos, elle profitait des rayons du soleil sur un tapis de feuilles dans une trouée au milieu de sorties… Je tends le bras pour m’en approcher mais l’écran est trop loin pour faire une mise au point digne de ce nom sans embrasser les orties, du coup, la tête est un peu floue… La première couleuvre fini par en avoir ras le bol de ce paparazzi et s’en va sous les feuilles et les branches mortes. C’est là, à moins d’un mètre que je remarque la seconde, qui ne reste pas assez longtemps pour que je la photographie.

Coronella austriaca
Coronella austriaca
Coronella austriaca
Coronella austriaca

Coronella austriaca

Arrivé à l’étang : pas âme qui vive. J’y retournerai plus tard, il fait encore frais et le soleil est encore derrière les collines. Je grimpe donc le Falkenberg bien exposé au soleil et où des dizaines de lézards des murailles filent à mon approche. D’abord le sentier est large et bien balisé, puis il disparaît dans les débris laissés par les forestiers qui ont exploité la forêt récemment… Il faut grimper « à l’arrache » ! Dur, dur ! Arrivé au sommet, je redescends par le chemin forestier, encore intact jusqu’au bout. Je croise quelques chevreuils. Lors de la descente, le sentier du club vosgien est mal entretenu et envahit par les ronces qui me laissent les griffures plein les bras.

Le Falkenberg, parsemé de rochers en grès rose des Vosges qui affleurent, un habitat idéal pour les lézards des murailles! La dernière photo montre un morceau de grès fraichement arraché où on voit les vaguelettes fossiles formées à l'époque sur le sable par l'eau, un motif que l'on voit souvent mais qui disparait vite sous l'effet de l'érosion, surtout visible sur les morceraux fraichements cassés.
Le Falkenberg, parsemé de rochers en grès rose des Vosges qui affleurent, un habitat idéal pour les lézards des murailles! La dernière photo montre un morceau de grès fraichement arraché où on voit les vaguelettes fossiles formées à l'époque sur le sable par l'eau, un motif que l'on voit souvent mais qui disparait vite sous l'effet de l'érosion, surtout visible sur les morceraux fraichements cassés.
Le Falkenberg, parsemé de rochers en grès rose des Vosges qui affleurent, un habitat idéal pour les lézards des murailles! La dernière photo montre un morceau de grès fraichement arraché où on voit les vaguelettes fossiles formées à l'époque sur le sable par l'eau, un motif que l'on voit souvent mais qui disparait vite sous l'effet de l'érosion, surtout visible sur les morceraux fraichements cassés.
Le Falkenberg, parsemé de rochers en grès rose des Vosges qui affleurent, un habitat idéal pour les lézards des murailles! La dernière photo montre un morceau de grès fraichement arraché où on voit les vaguelettes fossiles formées à l'époque sur le sable par l'eau, un motif que l'on voit souvent mais qui disparait vite sous l'effet de l'érosion, surtout visible sur les morceraux fraichements cassés.
Le Falkenberg, parsemé de rochers en grès rose des Vosges qui affleurent, un habitat idéal pour les lézards des murailles! La dernière photo montre un morceau de grès fraichement arraché où on voit les vaguelettes fossiles formées à l'époque sur le sable par l'eau, un motif que l'on voit souvent mais qui disparait vite sous l'effet de l'érosion, surtout visible sur les morceraux fraichements cassés.
Le Falkenberg, parsemé de rochers en grès rose des Vosges qui affleurent, un habitat idéal pour les lézards des murailles! La dernière photo montre un morceau de grès fraichement arraché où on voit les vaguelettes fossiles formées à l'époque sur le sable par l'eau, un motif que l'on voit souvent mais qui disparait vite sous l'effet de l'érosion, surtout visible sur les morceraux fraichements cassés.
Le Falkenberg, parsemé de rochers en grès rose des Vosges qui affleurent, un habitat idéal pour les lézards des murailles! La dernière photo montre un morceau de grès fraichement arraché où on voit les vaguelettes fossiles formées à l'époque sur le sable par l'eau, un motif que l'on voit souvent mais qui disparait vite sous l'effet de l'érosion, surtout visible sur les morceraux fraichements cassés.

Le Falkenberg, parsemé de rochers en grès rose des Vosges qui affleurent, un habitat idéal pour les lézards des murailles! La dernière photo montre un morceau de grès fraichement arraché où on voit les vaguelettes fossiles formées à l'époque sur le sable par l'eau, un motif que l'on voit souvent mais qui disparait vite sous l'effet de l'érosion, surtout visible sur les morceraux fraichements cassés.

J’arrive à nouveau sur l’étang que le soleil inonde maintenant. J’en fais le tour, mais pas de couleuvres à collier, ni même de grenouilles vertes, juste un petit oiseau qui attend sans doute ses parents. Sur le chemin du retour, vers 11h30, une des deux Coronelles est toujours là... Au-dessus d’elle, un petit lézard des murailles fait bronzette, la couleuvre semble indifférente alors que les lézards font partie de son régime alimentaire !

L'étang du Falkenberg, avec de très beaux nénuphars et un petit oiseau perdu sur le chemin...
L'étang du Falkenberg, avec de très beaux nénuphars et un petit oiseau perdu sur le chemin...
L'étang du Falkenberg, avec de très beaux nénuphars et un petit oiseau perdu sur le chemin...
L'étang du Falkenberg, avec de très beaux nénuphars et un petit oiseau perdu sur le chemin...
L'étang du Falkenberg, avec de très beaux nénuphars et un petit oiseau perdu sur le chemin...
L'étang du Falkenberg, avec de très beaux nénuphars et un petit oiseau perdu sur le chemin...
L'étang du Falkenberg, avec de très beaux nénuphars et un petit oiseau perdu sur le chemin...

L'étang du Falkenberg, avec de très beaux nénuphars et un petit oiseau perdu sur le chemin...

Published by Vincent NOËL - - in natura

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

fred 03/09/2012 18:22

super photos

Hébergé par Overblog